Les bienfaits du Reiki

 

Ceci est un article invité rédigé par Hélène, elle-même atteinte de sclérose en plaques, qui nous partage les bienfaits du « Reiki » pour faire face aux troubles liés à la SEP.

 

La sclérose en plaques, une maladie silencieuse ?

Jusqu’à mon diagnostic de SEP en janvier dernier, je ne m’étais jamais intéressée à cette maladie, de près ou de loin. D’ailleurs pourquoi l’aurais-je fait puisque j’étais en bonne santé !

Après une batterie d’examens médicaux (EMG, IRM cérébral, IRM médullaire, PES) et une ponction lombaire, la maladie dont je souffrais en souterrain a été identifiée : Sclérose en Plaques.

Pour rappel, « la sclérose en plaques (SEP) est une maladie du système nerveux central, qui atteint aussi bien le cerveau que la moelle épinière. Cette pathologie se caractérise par une destruction progressive de la gaine qui protège les neurones (la myéline), voire la destruction des cellules gliales qui produisent cette substance. Cette pathologie est aujourd’hui comprise comme une maladie auto-immune : c’est le propre système immunitaire du patient qui est à l’œuvre dans la destruction de cellules pourtant saines, dans son organisme. » (Allodocteurs.fr)

Mettre un nom sur ma maladie m’a soulagée : en effet, depuis plusieurs années, je souffrais périodiquement de maux divers que je mettais sur le compte du surmenage, du stress et d’un mental agité. Il a fallu que ces maux s’aggravent et interpellent une amie médecin pour que je commence à en chercher la cause.

Aujourd’hui, je sais et je peux agir en conscience. D’après les médecins, je combats sans le savoir cette maladie depuis longtemps et jusqu’à présent, si j’ai vécu normalement, je le dois à plusieurs facteurs : mon environnement familial et amical très positif et à ma pratique du Reiki qui m’a beaucoup aidé et va continuer à me seconder dans le traitement de cette maladie.

Le « Reiki », une thérapie énergétique bien utile !

C’est la raison pour laquelle je vous présente cette méthode de soin naturelle d’origine japonaise, une thérapie énergétique qui permet d’accompagner des pathologies très diverses, de soulager des traitements lourds et d’aider les personnes en souffrance physique et psychologique.

Le Reiki fait partie des médecines douces, n’appartient à aucun courant sectaire et est ouvert à tous. Il n’a pas vocation de remplacer la médecine allopathique performante mais apporte une autre dimension dans le soin et la guérison.

Le Reiki en auto-traitement ou une aide pour autrui

J’ai découvert le Reiki dans les années 2000 et depuis cette rencontre, je pratique quotidiennement pour moi et mes proches ainsi que pour mes clients puisqu’après un parcours professionnel dans l’entreprise, j’ai choisi de m’y consacrer entièrement.

Maître Reiki, je soigne des personnes de tout horizon et pour des affections très diverses et j’initie les personnes intéressées et motivées afin qu’elles puissent à leur tour s’auto traiter et aider les autres.

Le Reiki m’a aidé à accepter la maladie

Ce n’est pas la SEP qui m’a menée au Reiki mais le contraire !

Toutes ces années à développer ma faculté de soigner par l’énergie Reiki m’ont conduite à accepter le diagnostic comme je l’ai vécu, sans peur et sans colère et à me préparer à la suite. J’apprivoise peu à peu cette maladie et je sais qu’elle me réserve encore des surprises.

Le Reiki, un outil pour nous aider à mieux vivre avec la SEP ?

Je tiens à partager mon expérience afin de rassurer les personnes atteintes et leur témoigner qu’il est possible d’agir sur les symptômes et donc d’en amoindrir les aspects négatifs. Sportive et dynamique, de constitution robuste et saine, je n’étais pas destinée à me confronter à ce type de pathologie.

Je l’ai accepté totalement, même si je m’en étonne encore moi-même. Je n’éprouve aucun sentiment d’injustice, je fais confiance aux traitements médicaux de plus en plus performants et à mon accompagnement Reiki.

Concernant ma SEP, les soins Reiki que je me prodigue m’aident à plusieurs niveaux et je les ai adaptés en fonction de ma pathologie :

  • La douleur dans les membres : en posant les mains sur mes cuisses, je fais diminuer la sensation de brûlure et je peux ainsi m’endormir sans prise de médicament. Ma main droite est sujette à des fourmillements continus qui disparaissent lorsque je m’auto-traite ou traite des personnes.
  • Les problèmes urinaires et intestinaux auxquelles j’ai été confrontée m’ont causé de fortes d’angoisses par leur violence et leur caractère inattendu et invalidant. Je suis désormais capable de les gérer, de les anticiper et donc de les prévenir.
  • La difficulté motrice à gauche m’a paralysée l’an dernier sur une piste de ski, cet épisode particulièrement traumatisant aurait été, d’après les médecins, une manifestation flagrante de la SEP. Le Reiki là encore m’a aidée à dépasser ma peur et ma perte de motricité et j’ai pu skier toute la semaine à nouveau. Je fais du vélo et nage en piscine régulièrement.
  • Les phobies ponctuelles dans les transports en commun ont disparu totalement, là encore par un travail profond en Reiki.
  • La fatigue chronique est un symptôme pénible qui m’accompagne depuis plusieurs années. Avant de savoir, je me culpabilisais de ne pas être aussi active qu’autrefois et je ne comprenais pas pourquoi mon sommeil n‘était pas récupérateur. Je mettais cela sur le compte du vieillissement normal et du stress. Les soins Reiki me relaxent et m’accompagnent pour un endormissement calme et des nuits plus sereines.
  • J’étais sujette à des crises de déprime très fortes, aussi inattendues que sans cause véritable. Le Reiki m’apaise, me fait aller plus loin dans la réflexion et surtout me permet de mieux me concentrer car la SEP provoque chez moi parfois de la confusion et de l’inattention. Ma mémoire reste excellente à un niveau purement intellectuel et j’entretiens mes facultés de concentration par la lecture.

Je me demande si c’est le Reiki ou la SEP qui m’a ouvert les yeux sur la nécessité de vivre Ici et Maintenant et de ne garder que l’Essentiel. Sans doute les 2 ensemble…

Pour en savoir plus sur Hélène

Je me tiens à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, sur le Reiki, mon parcours, ma formation ou toute autre interrogation pertinente. Bien à vous. Hélène Chaurand (hchaurand@hekilibres.fr)

helene

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Carine on 21 février 2015 at 18 h 45 min
    • Répondre

    Bonjour,

    Votre article m’a interpellé car j’ai moi aussi découvert le reiki il y a qques mois et je tenais à témoigner de son efficacité sur la grosse fatigue que génère pour moi cette maladie.
    J’adooore

    1. Le Reiki agit non seulement sur la fatigue mais aussi sur les douleurs et leur prise en charge. Pour ma part, je ne suis pas victime de mes douleurs mais je les accompagne par mes auto traitements en Reiki.
      Au plaisir de partager.

        • MAILLIER on 30 mai 2017 at 17 h 56 min
        • Répondre

        Bonsoir Hélène,
        Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur l’utilisation du REIKI pour aider une personne qui a une SEP ?
        D’avance merci pour la réponse
        Cordiales salutations
        Bernard

  1. Oui, je renchérie juste, également atteinte de SEP, j’ai toujours compensé tous mes problèmes de santé jusqu’au diagnostic et au traitements antalgique et de fonds, car au bout d’un moment, la pratique ne suffit plus, et donc un taitement s’impose, mais le diagnostic est venu tard certainement du fait de mon mode de vie qui intègre une voie spirituelle altruiste (correspondant au Reikki Karuna).

    Et donc, j’ai eu la même expérience qu’avec le Reikki (que j’ai connu en 1992 et aussi un peu pratiqué, 2 de mes soeurs de Vajra le pratiquent, dont sur moi bien sûr aussi) mais si j’en pratique les principes de base, de fait car je pratiquais, avant de le connaître, une forme de ce qu’on appelle le reikki karuna (dont j’ai fait un stage aussi mais c’est là que me suis rendue compte que je pratiquais déjà cela, d’une autre manière, plus séculaire), donc compte tenu que ce que je pratiquais déjà étais pareil, sauf que plus ancien, je suis restée dans ma propre voie (ce qui n’est qu’une question de forme mais en essence c’est pareil).

    Mais, toujours est-il, qu’il est important d’abord de le pratiquer sur soi, mais aussi, le faire avec une motivation altruistre, même sur soi, et surtout le faire sans appropriation est encore plus important.

    Alors, je ne cherche aucun résultat quand je pratique, c’est un don pur, mais de fait c’est toujours une attitude positive qui ne peut que nous faire du bien au final que l’on pratique sur soi ou sur autrui. Je ne sais aps sur autrui ce que cela fait, mais sur nous c’est 100% bénéfique.

    Merci pour ton témoignage et ton activité altruiste Hélène.

    • BLANCHARD Joséphine on 13 juillet 2015 at 16 h 34 min
    • Répondre

    Bonjour,
    Je suis atteinte de la SEP depuis Juillet 2010, Aujourd’hui j’ai souvent beaucoup de mal pour me déplacer. J’ai un enfant de 5 ans il s’est que je suis atteinte de la maladie depuis sa naissance. Dans la ville où j’habite il y a une personne qui pratique le REIKI , donc je vais prendre RDV en espérant avoir du positif.

    • sweetlilou on 3 août 2015 at 9 h 20 min
    • Répondre

    Même si le Reiki ne guérit pas la sep,il aide en effet à soulager les symptômes.Il sert aussi d’accompagnement moral car il limite le stress, la fatigue et surtout à avoir plu d’estime en soi, donc plus de confiance d’accepter la maladie, de vivre avec la maladie et d’être plus fort que la maladie. On ressent un réel bien-être en pratiquant le Reiki.

  2. Bonjour
    J’ai commencé à me former au Reiki il y a trois ans.
    Maître-Praticienne Reiki à présent, je souffrais de fibromyalgie depuis de nombreuses années.
    C’est le Reiki qui m’a permis d’accepter cette maladie, de mieux vivre avec, de reprendre espoir et de retravailler enfin même si pour le moment j’ai peu de clients puisque j’ai créé mon entreprise seulement en octobre.
    Je me forme en prime à l’hypnose. J’écris des romans… bref je suis active et je ne subis plus la maladie.
    Le Reiki c’est la vie.

    Brigitte

    • MAILLIER on 30 mai 2017 at 14 h 49 min
    • Répondre

    Bonjour,
    Je pratique le REIKI depuis 11 ans et je suis initié au 2 ème degré.
    Je suis également Sourcier-Géobiologue et praticien en Harmonisation Globale.
    Ce qui veut dire que je m’intéresse à énormément de choses et entre autre essayer d’aider mon prochain en mettant en œuvre les différentes méthodes de  » soins  » que j’ai appris.
    Je ne suis jamais intervenu pour un traitement de la SEP et pourriez -vous m’expliquer comment utiliser le REIKI pour aider une personne ( ou plusieurs ) qui est atteinte de cette maladie.
    Dans l’attente de vous lire et en vous remerciant d’avance pour la réponse.
    Cordiales salutations
    Bernard.

    1. Bonjour
      Il faudrait poser la question à Hélène qui est l’auteur de ce post
      Bonne fin de journée
      Chrystèle

        • MAILLIER on 30 mai 2017 at 17 h 53 min
        • Répondre

        Bonsoir,
        Je vous prie de m’excuser, je n’avais pas fait attention que je ne m’adressais pas à Hélène.
        Cordialement
        Bernard

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.