Participez à mon livre "Ces docteurs à côté de la plaque"

 

Mon appel à témoignages concerne toute personne ayant déjà eu à faire avec un Docteur « à côté de la plaque » !

J’entends par là, par exemple, un médecin qui ne va pas prendre le temps de vous recevoir pour vous annoncer que vous êtes atteint d’une maladie grave …

Oui, vous pourriez penser que c’est de la pure fiction, mais NON !

Merci à Patrick pour avoir accepté de me fournir son témoignage.

Toute personne qui participera recevra un exemplaire gratuit du livre, dans sa version numérique

Alors, à vos commentaires !

 

Chrystèle

(3 commentaires)

    • corinne on 20 mars 2016 at 13 h 32 min
    • Répondre

    Bonjour Chrystèle,
    Voici mon expérience et mon avis sur ma neurologue…
    En 2009 j’ai commencé à avoir des soucis de santé à savoir grosse fatigue, fourmillement de la jambe droite avec hypersensibilité plus aucune force….. je suis donc allé voir mon médecin généraliste avec une très grosse angoisse car au fond de moi j’étais sure que c’était la sep….(dans ma famille j’ai un oncle et une tante qui ont eux aussi la sep)
    Mon medecin Dr Anne à été géniale elle m’a rassurée, fait faire des examens et m’a dirigé vers une neurologue.
    1ere consultation neuro: elle m’ausculte, me dit que se n’est pas ça et me fait faire une batterie d’examens:irm, ponction lombaire et blablabla se fut pour moi une période très difficile car j’ai une peur bleu de tout se qui est médical et surtout des piqures!!! Je ne savait pas se qui m’attendait ma neuro ne m’a jamais expliqué ni la ponction ni le reste et pourtant j’aurai préférée être préparée.
    Je retourne la voir seule,plutôt sereine car au vues de ce qu’elle m’avait dit la fois d’avant je n’étais pas trop inquiète…
    Et là je n’oublierai jamais ce moment: assise en face du doc ,elle, la tête dans ses papiers à me dire bon et bien vous savez mme..il y a plusieurs types de sep, elles ne sont pas toutes pareilles vous c’est la RR..!!!
    Au secours… à se moment là je ne voulait pas comprendre tout mon être était comme mort.. tout mon monde s’écroulait et je n’avait ni médecin ni un proche pour me soutenir. Elle s’est mise à me parler de traitements possibles, des futures poussées qui se produiraient c’est sur mais on ne sait pas quand!!! Sans se soucier que j’étais un être humain avec des sentiments!!! Elle m’a laissé repartir sans une once de compassion.Un numéro parmis tant d’autres…
    Je suis repartie de chez elle comme un véritable zombi sans arriver à arrêter de pleurer et pourtant il fallait continuer.. je devais aller chercher mes enfants à l’école…. et prévenir mon mari…un déchirement total.!!!
    J’ai une très bonne neurologue du point de vue médical je sais que suis entre de bonnes mains mais certainement pas au niveau humain.
    J’ai eu aussi une autre fois l’occasion de confirmer ce coté pas très humain, je suis sous extavia et pour aider à la marche ma neuro m’a fait essayer Fampyra..c’est un médicament qui permet d’améliorer la marche et pour moi ça a été une catastrophe j’ai eu tout les effets indesirables j’ai crus que j’allais mourrir et je n’ai pas réussi à joindre la neuro bref j’ai pris la décision d’arreter avec l’aide de mon medecin.Quand je suis retourné voir la neuros elle m’a dit:ah bon et bien vous avez bien fait d’arreter on va essayer autre chose…..! Non on essaye rien d’autre….
    Tout ça pour dire que j’ai un medecin en or, on en a parlé avec elle et mon mari et je crois qu’elle était aussi triste que nous,je sais que je peux compter sur elle du coté humain contrairement à ma neurologue pas du tout à l’écoute.

    Voilà mon vécu, je ne sais pas si quelque chose pourra te servir mais je pense que l’on se reconnait tous un peu dans nos ressentis lors du diagnostic…
    Je te souhaite une très bonne après midi
    Corinne

    1. Merci Corinne pour ton témoignage.
      Il est possible qu’il m’inspire un dessin … à voir si je suis capable de le réaliser !
      Mon problème c’est que je vois bien dans ma tête mais que mes mains ne suivent pas bien :))
      Merci encore
      Chrystèle
      PS : des médecins non humains on en trouve hélas un certain nombre …

    • Alain Chauvin on 9 août 2016 at 11 h 18 min
    • Répondre

    Bonjour Chrystèle.
    Témoignage d’un grave entêtement

    En novembre 1984, je ressens des fourmillements dans les extrémités des membres du côté droit, je perds de plus en plus la sensibilité et le pilotage de la jambe et du bras. Je consulte un médecin qui me fait quelques examens et conclut à un problème psychique ! Ma situation se dégrade de jour en jour, mon médecin s’entête et refuse de m’envoyer à un spécialiste ou à l’hôpital (quel dommage de ne jamais avoir de doute et de ne pas vouloir se remettre en cause !). Au bout d’un mois, la situation est tellement dégradée que je demande avec insistance à voir une neurologue à l’hôpital. Mon médecin accepte avec réticence et me fait un courrier insistant sur le caractère psychique. Après examen, la neurologue me fait hospitaliser dès le lendemain, en urgence, au C.H.R. Dès mon arrivée, on me fait une ponction lombaire et un scanner ; le Chef de Service suspecte une maladie neurologique grave ou une tumeur au cerveau. Ce sera une maladie neurologique dont j’apprendrai la nature exacte quatre ans plus tard ; on m’évoque au départ, un virus dans la moelle épinière. Le Professeur me propose un traitement à la cortisone de longue durée ou un traitement expérimental de cinq jours à très haute dose (1,5g de solumédrol) sous haute surveillance médicale. Immédiatement, j’accepte le traitement le plus court. Ce traitement s’avère efficace et je recommence à ressentir une amélioration au bout des cinq jours. Il me faudra cependant attendre plus d’un mois pour retrouver une sensibilité correcte dans la reconnaissance des objets et des matériaux les composant.
    De cet épisode, je garde le goût amer d’avoir été victime d’une personne enfermée dans ses certitudes ce qui est grave dans son métier. S’il y a une structure à deux niveaux, c’est évidemment parce que le généraliste ne peut pas être le « spécialiste » de tout ! Mesdames et Messieurs les généralistes, si vous ne savez pas, passez le relai. Merci.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.