Le moustique-tigre : nouveau mode de transmission de la SEP !

C’est enfin officiel : le moustique Aedes albopictus, dit « moustique-tigre » , n’est plus seulement facteur de transmission de la Dengue et du Chikungunya.

On parle maintenant – si les autorités françaises ne font RIEN pour enrailler le phénomène – du risque d’une épidémie de sclérose en plaques.

Le moustique-tigre

pik2

Comme vous le savez le « moustique tigre » est un insecte famille des Culicidae, originaire d’Asie du sud-est. C’est l’une des cent espèces les plus invasives au monde.

Elle est actuellement présente dans 80 pays.

Le moustique-tigre se caractérise par la présence d’une ligne longitudinale blanche en position centrale sur son thorax noir, visible à l’œil nu.

Il doit son nom à ses rayures qu’il porte sur ses pattes et qu’il partage avec les espèces du même sous genre.

La sclérose en plaques

Maladie du système nerveux central qui affecte principalement le sujet jeune (20 à 40 ans) et de sexe féminin (1 H sur 3 F) et qui se caractérise par tout un tas de troubles possibles, variables selon la localisation de l’inflammation, qui est causée par la destruction temporaire ou définitive de la myéline (gaine protectrice des fibres nerveuses).

Une grande découverte !

On vient de faire la découverte suivante.
Au même titre que la maladie de Lyme, qui est due – elle – à une bactérie la Borrelia Burgdorferi, d’où le nom de « borréliose » ou « borréliose de Lyme », et qui est transmise à l’homme par les piqûres de tiques contaminées (que l’on retrouve principalement dans les forêts pendant les périodes de forte chaleur, de mai à octobre), la maladie de la sclérose en plaques serait transmise par les piqûres du moustique-tigre.

C’est sur une île découverte par le Docteur CHARCOT au XIXème siècle que le premier cas de SEP causé par des piqûres de moustiques-tigre vient d’être révélé au grand jour : la « sclérose en îles » ou aussi appelée « sclérose en tâches ».

Petit rappel sur les spécificités du moustique-tigre

Seuls les moustiques femelles piquent car ils ont besoin d’un repas de sang pour le bon développement de leurs œufs. Grâce à des capteurs de chaleur et de CO2, ils sont capables de sentir une présence humaine ou animale à plus de 20 mètres.
Les moustiques piquent avec leur trompe. Avant d’aspirer le sang, ils injectent des substances anesthésiantes et/ou fluidifiantes sous la peau. La boursouflure et les démangeaisons de la piqûre sont dues à une réaction de type allergique provoquée par ces substances.

Une découverte qui remet en cause nos connaissances sur la maladie

Pour le moment, il n’y a pas lieu de s’alarmer : aucun cas de SEP transmissible par le moustique-tigre n’a été diagnostiqué en France.

Toutefois, autant vous le dire : tous les neurologues restent stupéfaits d’une telle découverte ! Eux qui pensaient depuis toujours que la SEP était une maladie auto-immune.
Dorénavant on parle d’une origine infectieuse de la sclérose en plaques.

Conclusions

Alors la bonne nouvelle c’est que la recherche va pouvoir enfin avancer dans le bon sens !
Par contre, sortez les insecticides au plus vite !

Il est d’ores et déjà important de vous protéger contre ce moustique-tigre, non plus seulement pour vous éviter des réactions allergiques au point de piqûre et le risque de transmission de la Dengue et du Chikungunya, mais aussi et surtout pour vous éviter la transmission de la sclérose en plaques !

Je vous rappelle que bien que la SEP ne soit pas une maladie mortelle, comme peut l’être la Dengue ou le Chikyungunya, ni une maladie contagieuse (du moins c’est ce qu’on dit, jusqu’à preuve du contraire !) je vous déconseille fortement de déclarer cette maladie incurable.

Il serait bien trop long pour moi de vous expliquer en quoi la sclérose en plaques est une maladie chronique fort pénible à vivre au quotidien. Alors je vais me taire et laisser les autres personnes atteintes de la SEP réagir à cet article dans la page commentaires ci-dessous.

PS : si vous avez cru à cette annonce, je me dois de préciser qu’il s’agit d’un article délire de ma part :)) Le moustique-tigre n’a jamais transmis la sclérose en plaques à quiconque :))

Re PS : j’aurais pu aussi titrer cet article « La cause de la SEP est enfin connue : le moustique-tigre ! » Mais je n’ai pas osé vous donner un faux espoir 🙁

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • sophie on 24 octobre 2014 at 9 h 39 min
    • Répondre

    Je me disais bien que c’était une blague, je commence à être habituée à tes « délires ».
    Sophie

      • sandrine on 24 octobre 2014 at 10 h 21 min
      • Répondre

      N’importe quoi là !! 🙂
      J’ai failli donner une attaque à ma mère qui a horreur des insectes en général 🙂 Alors là, la grand mère restait cloitrée chez elle 🙂
      c’te blague !!
      Merci pour cette blagounette très bonne pour foutre la peur du siècle à tout le monde 🙂
      Bonne journée à toi et à tous les autres 🙂

        • pat on 24 octobre 2014 at 10 h 52 min
        • Répondre

        bonjour;
        je pense que c’est surtout une bonne façon de montrer que l’on peut facilement se faire manipuler par ce genre d’annonce pouvant venir de personnes perturbées ou mal intentionnées et qui fleurissent sur le net dans de nombreux domaines

    • behar on 24 octobre 2014 at 15 h 58 min
    • Répondre

    Avant toute chose munissez vous d’un fouet ! Si ce n’est pas très efficace pour dompter l’moustique ; cela peut se révéler efficace face au tigre !
    Félindra a toi de jouer ! Pfoufffff !

    • farida on 24 octobre 2014 at 19 h 08 min
    • Répondre

    BONJOUR

    Mais Ce moustique comment il intervient dans la sep, maladie auto_immune expliquez mois s il vous plait!!!!
    le TYSABRI es un remède efficace???
    MERCI

    1. Bonsoir
      Il s’agit d’une blague ! Je vois que mon article était bien ficelé puisque plusieurs personnes y ont cru !
      Bon dès demain je reviens à des articles plus sérieux 🙂

    • behar on 25 octobre 2014 at 10 h 35 min
    • Répondre

    HI Hi Bravo Chrystèle ! Et que fais je des 33216909367528492 tonnes de DTT commandé à l’ex urss ?

    1. C quoi ça des DTT ?!

        • behar on 26 octobre 2014 at 9 h 08 min
        • Répondre

        Dichlorodiphényltrichloroéthane : pesticide ou insecticide chimique incolore utilisé pour détruire des insectes porteurs de maladies ou destructeurs de récoltes. Bien que ce produit cancérigène soit interdit depuis des années en Amérique du Nord, il est encore utilisé dans les pays en voie de développement.

        Pour une fois que je peux t’apprendre quelque chose , je suis content !

        1. « Dichlorodiphényltrichloroéthane  » BRAVO pour ton sans fautes :))

            • behar on 26 octobre 2014 at 21 h 03 min

            Comme tu peux te douter C’est du copier coller !

    • darvoux on 25 octobre 2014 at 20 h 38 min
    • Répondre

    hihihi j’adores ton sens de l’humour et j’y ai cru au début pis aprés jme suis dis n’importes quoi lol c drole et ça aurait pu les médias le diraiebt on les croiraient ils nous font bien croirent se qu’ils veulent on c pas tout merci pour ce moment de rire amicalement

    1. Le plus marrant c’est que certaines personnes y ont cru ! J’ai eu peur d’avoir à retirer cet article si jamais je faisais peur à trop de monde 🙂

        • pat on 26 octobre 2014 at 9 h 30 min
        • Répondre

        le moustique tigre ne sévit pas dans ma région ,oufff !!!

    • Valerie on 30 juillet 2015 at 1 h 33 min
    • Répondre

    J’ai une SEP, et j’ai eu peur en lisant ton article… Je ne manque pourtant pas de sens de l’humour, mais c’est pas drôle.

    1. Désolée, ce n’était pas le but. Cet article commence à dater …
      Je ne me souviens plus pourquoi j’ai pensé écrire un article de ce style
      Il est tard, je vais me coucher. Je verrais ça demain à savoir si ça vaut mieux que je le supprime du blog ou si la majorité des gens vont comprendre que c’est un intox

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.