L'Imagerie par Résonnance Magnétique, IRM

 

Le saviez-vous ?

L’IRM utilise des aimants de 30 000 à 60 000 fois plus puissants que le champ magnétique terrestre pour aimanter les noyaux des atomes des molécules d’eau qui constituent 70 à 90% du corps humain.

Cette technique sert au diagnostic de la sclérose en plaques mais aussi des tumeurs, vieillissement cérébral, maladies neurodégénératives.

Dans cette vidéo, Monsieur Denis Le Bihan, directeur du NeuroSpin, nous explique le fonctionnement de l’IRM (1 click sur l’image ci-dessous)

IRM
Film présenté dans le cadre de l’exposition permanente C3RVE34U, l’expo neuroludique, à la Cité des sciences.

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • sandrine on 4 novembre 2014 at 21 h 23 min
    • Répondre

    Pour ma part je dirais que les IRM sont des moments plutôt agréables pour moi ! Je sais que j’y vais pour avoir la preuve que mon état empire et que je peux avoir la preuve écrite noir sur blanc ! et l’équipe qui s’occupe de moi est toujours la même donc depuis 3 ans des liens se sont créés et je suis comme chez moi là bas 🙂 Personnellement je ne trouve pas ça déplaisant ces séances! Ils m’ont même annoncé que bientôt ça ne ferait plus de bruit du tout ! Alors là, je dirais simplement BRAVO 🙂

      • pat on 4 novembre 2014 at 21 h 34 min
      • Répondre

      bonsoir ,pour moi ,passer une irm ‘pour voir’ ça ne me motive pas ,déjà que ce sera très compliqué pour m’y rendre ;quand ce sera pour envisager un traitement réparateur ,j’y courrirais à grandes enjambées !!!

    1. Hello
      C’est un moment agréable d’apprendre que son état de santé empire ?! :))
      Pour moi passer une IRM c’est un examen médical de plus. Le personnel est à chaque fois différent (je vais à l’IRM d’une clinique près de chez moi)
      Mon neuro m’a proposé de rester 1 heure sous une IRM avec de l’air particulier pour une étude … avec en plus une ptite dose de produit de contraste 🙂
      Pas vraiment envie d’autant que faut passer en début d’après donc pour moi ça veut dire ne rien avaler à midi !
      Je me souviens de la première IRM .. je n’étais pas bien rassurée !

    • sandrine on 5 novembre 2014 at 9 h 58 min
    • Répondre

    Rassurez vous ! La première fois moi non plus je ne savais pas ce qui m’attendait ! mais je suis actuellement dans un état de résignation et donc plus rien ne m’étonne ! j’ai 44 ans, mes enfants sont grands et n’ont guère plus besoin de moi ! J’ai décidé de m’occuper de moi et je considère que je suis bien suivi. Si quelque chose me tracasse, m’inquiète je remue ciel et terre pour que tout le monde m’entende ! Je ne me laisse pas aller et la colère que j’ai ressenti envers beaucoup de gens m’a aidé également ! Donc passer une IRM me permet de faire réaliser aux autres que j’ai mal que je veux savoir pourquoi et que je ne lacherais pas le morceau ! C’est sans doute pour cela que je ressens l’IRM comme un soulagement ! Même s’il faut en passer par le contraste.
    Cela ne m’empêche pas de craquer et de pleurer toutes les larmes de mon corps parce que j’ai mal aux jambes que je ne tiens pas franchement dessus et que j’ai toujours l’impression que je vais me péter un tibia un fémur une cheville… L’IRM est le seul examen qui peut nous dire où on en est donc pas le choix et donc on y va et c’est tout !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.