La SEP tue ! Oui mais …

 

… beaucoup moins que la grippe saisonnière 🙂

 

hope

Ceci n’est qu’un exemple destiné à démonter le faux préjugé bien tenace sur « la SEP et la mortalité » !

Allez, entrons donc dans le vif du sujet …

Je commence par une vidéo, d’un Blogueur de renom, qui vient nous parler de la sclérose en plaques et du régime Seignalet qu’il a lui-même expérimenté depuis quelques mois.

A la 15ème minute 52 secondes, il dit clairement que le pronostic pour les personnes qui souffrent de la SEP est .. la mort !

Il dit ceci car dans le livre dont il parle, il est fait référence à une étude qui déclare que des personnes seraient décédées de la SEP. Je vous laisse lire cet ouvrage si vous souhaitez en savoir plus ou bien j’y reviendrais dans un prochain article (puisque j’ai ce livre à la maison !).

Je vous laisse visionner la vidéo, avant de revenir vous en parler 🙂

 

Vidéo d’un Blogueur de renom

 

Poursuivons sur les « conneries » que l’on peut lire ici ou là ..

Euh, je veux dire, sur les préjugés sur la SEP !

 

Un site dont le contenu est rédigé par des médecins

Voici ce que l’on peut lire sur ce site http://www.medecine-et-sante.com/maladiesexplications/sep.html

« ces crises régressent toujours partiellement.
La plupart des patients ne font heureusement qu’une ou deux crises dans leur vie. Ils ne ressentent alors le handicap que lorsqu’ils sont fatigués.

Quelques personnes feront des crises multiples qui aboutiront à une perte d’autonomie et parfois au décès. « 

Je n’ai pu m’empêcher de réagir. Voici le mail que j’ai envoyé :

Bonsoir
Je vous suggère de réviser la partie sur la SEP car on peut y trouver des infos erronées
Exemple : La plupart des patients ne font heureusement qu’une ou deux crises dans leur vie.
Ou encore « ces crises régressent toujours partiellement. »
Chrystèle, SEPienne
la-sep.com

Questions réponses : La SEP fait-elle mourir ?

Voici la suite des questions qui ont été posées au Professeur Labauge »

Combien de temps après le diagnostic nous restent-ils à vivre en moyenne ? De quoi les personnes atteintes de Sep meurent-elles le plus souvent ?

Réponse : « On peut dire que la sclérose en plaques, en elle-même, ne fait pas vraiment mourir. L’espérance de vie d’un malade après le diagnostic est comparable, pour l’essentiel, à celle d’un sujet normal de même âge. Bien sûr, quelques malades souffrent d’une évolution particulièrement sévère de la maladie et meurent plus ou moins jeunes mais, finalement, cela est plutôt rare.

L’essentiel à retenir est que l’espérance de vie des malades n’est que peu diminuée.

Vous m’interrogez sur les causes de décès. Finalement, on s’aperçoit que la majorité des malades meurent comme tout un chacun d’autres maladies ou d’accidents.

Une minorité meure directement de la maladie du fait d’un état grabataire, de complications infectieuses ou de troubles de respiration ou de déglutition. (Pr Christian Confavreux. Lyon le 18/10/04). (Validation de cette réponse par le Pr P. Labauge au 18/10/2011).
Source : http://www.sclerose-en-plaques.apf.asso.fr/spip.php?article260

« C’est une maladie qui ne tue pas mais qui entraîne un handicap plus ou moins important. Certaines formes rares et très agressives de la maladie peuvent entraîner un handicap sévère et une grabatisation. Mais le décès sera lié aux conséquences de ce handicap : maladies infectieuses grave, en particulier à point de départ rénal (pyélonéphrite), cutané (escarres), pulmonaire (fausses routes), etc.

Source : http://www.lorsep.org/faq.asp?doctype=22#anc222

 

cri

La cause la plus fréquente de décès : le suicide !

Au Canada, le risque suicidaire est  multiplié par 7 et demi chez les patients SEP par rapport à la population générale.

En France, je n’ai pas pu obtenir de chiffres de la fréquence de la mort par suicide.

 

A retenir : la SEP n’est pas une maladie mortelle

Pour résumer, on peut décéder des suites de la SEP mais on ne peut pas dire que la sclérose en plaques soit une maladie mortelle.

On peut également parler du risque suicidaire pour les personnes qui ne parviennent pas à vivre avec cette maladie chronique.

Enfin, il existe des (rares)  cas où la SEP se présente sous une forme très sévère.

 

femme pleure

Pour info : la grippe saisonnière tue bien plus que la SEP !

A titre de comparaison et par curiosité, j’ai cherché à comparer le nombre de décès liés à la SEP avec la fréquence des morts par la grippe saisonnière.

Impossible de trouver des chiffres concernant les décès liés à la SEP.

Pour la grippe saisonnière, voici ce qui a été annoncé par l’ISV pour 2015.

18 300 décès enregistrés en 2015 (Source : Institut de Veille Sanitaire)

bougies

Conclusion

La SEP n’est pas une maladie mortelle !

En 2007, j’étais au centre des discussions dans ma famille. Pensez-bien qu’une SEP qui se déclare , on se pose alors des tas de questions !

Depuis l’été 2015, c’est ma mère qui fait l’objet de l’attention de tout le monde

Elle souffre d’une sclérose elle aussi mais pas la SEP … Sa maladie à elle est bien mortelle puisqu’elle conduit à une paralysie musculaire progressive. En clair, un jour prochain ma mère va arrêter de respirer …

Quant à moi je vais avoir la chance de pouvoir continuer à vivre …

parce que ma maladie elle n’est pas mortelle …

Une chance ?.

Cela dépend de l’évolution à venir de ma SEP …

Parce que parfois on se demande s’il ne vaut pas mieux une vie plus courte mais debout qu’une vie handicapée qui dure !

Bon, je ne sais pas si je suis parvenue à me faire comprendre ?!

A vous de vous exprimer maintenant sur cette épineuse question de la SEP qui tue !

senior

 

 

(1 commentaire)

    • Thierry ZED on 15 février 2016 at 14 h 50 min
    • Répondre

    Bonjour Chrystèle,
    je ne suis pas d’accord avec ton analyse sur la partie comparant la grippe et la SEP, il faudrait connaître le nombre de décès pour la SEP or nous ne le trouvons pas, comme tu l’as dit, il faudrait donc se poser la question du pourquoi ce nombre nous est caché …
    Pour comparer avec la grippe, je préfère les pourcentages, combien de personnes sont atteints par la grippe chaque année ?
    2,5 millions de personnes sont concernées chaque année, on calcule ensuite le rapport avec le nombre de décès.

    18 300 /2 500 000 = 0,7% chaque année

    Ensuite on fait la même chose avec la SEP sauf qu’il y a seulement 90000 malades, il nous manque une donnée mais j’ai l’intuition que la SEP tue autant que la grippe.

    D’autre part, les arguments qui permettent de dire que la SEP ne tue pas directement peuvent aussi être utilisés pour la grippe, est-ce vraiment la grippe qui tue directement ou les conséquences de la grippe?
    Le débat n’est pas simple mais je trouve anormal que le nombre des décès de la SEP soient si difficiles à trouver et j’ai parfois l’impression que c’est volontaire.

    Amicalement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.