La mise sur le marché du "Sativex", un espoir pour tous les SEPiens … qui part en fumée !

 

Dans cet article, vous allez comprendre pourquoi le « Sativex » ne va pas permettre de soulager vos douleurs neuropathiques.

L’autorisation de mise sur le marché du cannabis thérapeutique est attendue depuis longtemps en France !

 

Le cannabis thérapeutique

Les douleurs ressenties par les personnes atteintes du Sida, mais aussi les effets secondaires des traitements anti cancéreux peuvent être soulagés ou atténués par le cannabis.

Ce dernier a plusieurs vertus thérapeutiques, qu’il serait trop long d’évoquer ici. Alors bien sûr, le cannabis ne présente pas que des avantages. Il est considéré en France comme une substance interdite : il est classé dans les stupéfiants !

Les douleurs neuropathiques n’étant pas soulagées par les traitements classiques (antalgiques de type paracétamol), le « Sativex » représente un espoir pour bon nombre de malades.

En tant que juriste, je me suis intéressée de près à la question, via la conception d’un Kindle sur le cannabis thérapeutique.

Enfin, un traitement pour calmer ces douleurs !!!!

 

Un espoir qui part en fumée

Hélas, comme je l’avais annoncé précédemment, l’indication donnée pour l’AMM ne sera pas celle-ci mais la réduction de la spasticité dans la SEP.

Quelle déception !

Mes parents étaient tous contents hier soir de m’annoncer la bonne nouvelle entendue au journal télévisé : le médicament contre tes douleurs arrive enfin en France !!!!

Tu dois être contente non ?

« Euh … attendons … j’aimerais bien pouvoir lire les indications qui seront mentionnées dans le RCP du médicament avant de me réjouir ! »

Pour ceux qui ne le savent pas, le RCP désigne le résumé des caractéristiques du produit, l’équivalent de l’AMM (autorisation de mise sur le marché) d’un médicament.

 

Des conditions très strictes de mise sur le marché = peu de malades pourront bénéficier du Sativex

A ce jour, voici les informations que j’ai pu obtenir : l’indication thérapeutique demandée par le laboratoire pharmaceutique est limitée à la spasticité (contractures) résistante aux autres traitements liée à la sclérose en plaques chez l’adulte.

En conclusion, pour pouvoir bénéficier du Sativex, il faudra  :

  • pouvoir démontrer la présence d’une spasticité « résistante » aux autres traitements.

Cela signifie pour le patient qu’il doit au préalable avoir été traité par les traitements généralement prescrits pour atténuer la spasticité et démontrer l’absence d’efficacité

  • l’intervention d’un neurologue et/ou (?) d’un médecin rééducateur hospitalier, pour obtenir la prescription.

 

  • Le produit ne peut être prescrit pour une période de plus de 6 mois (renouvelable ?)

 

Conclusion

Nous sommes bien loin de ce que nous espérions !

A savoir : un traitement contre nos douleurs neuropathiques chroniques, pratique à utiliser (spray buccal)

Bref, le combat continue !

Je pense à toutes les personnes qui ressentent des douleurs qui ne peuvent pas être atténuées par des antalgiques classiques : les personnes qui souffrent de fibromyalgie, les personnes atteintes du SIDA, les personnes qui doivent faire avec les effets des chimiothérapies, etc.

 

La France a fait un pas en avant en autorisant la mise sur le marché d’un médicament contenant du cannabis … mais un pas bien frileux ! Chrystèle

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.