Concours de poèmes sur le thème : "La SEP pour moi c'est …"

Le Blog la-sep.com lance son 1er concours de poèmes

Que diriez-vous de mettre à profit votre imagination en proposant un poème sur le thème « la SEP pour moi c’est … ».

Sauf exception, tout est autorisé .. donc lâchez-vous !

Mon objectif : faire parler de la SEP

A vous la parole !

Je vous laisse le champ libre, en ayant une préférence pour des poèmes, soit remplis d’humour, soit émouvants.

Quel est l’enjeu ?

Comme tout concours, il y a forcément un cadeau à gagner 🙂

Déjà, je précise que les poèmes seront à m’envoyer soit par le formulaire de contact, soit via la rubrique commentaires, en bas de cet article.

Une fois la date limite du concours arrivée, je posterais les différents poèmes sur le Blog, afin de laisser aux visiteurs le soin de voter !

 

Le cadeau à gagner ?

Un beau stylo 🙂

Mais surtout tous les honneurs !

stylo

Date de fin du concours

Les différents poèmes doivent être envoyés avant le 1er décembre.

Il vous reste 15 jours environ, donc n’attendez pas trop !

Alors, intéressé(e) ?

(64 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • sonia on 14 novembre 2013 at 0 h 09 min
    • Répondre

    Tu es entrer dans ma vie ,
    Sans me demander mon avis,
    J’ai a voulu t’en empêcher,
    Mais toi tu ma forcer,

    Une fois installer,
    Tu a commencer à m’attaquer,
    j’ai essayais de te virer,
    Mais je n’y suis pas arriver,
    Car tu t’es trop incruster,

    Le temps avance,
    Et je ressent un vide immense,
    Et perd certains de mes sens ,
    A cause de ta venue intense,

    Tout les jours je me demande , comment je serai demain,
    Entre chimio , bolus et autres traitements,
    Je me demande si cela en vaux vraiment le peine ,
    J’aimerai tant me lever le matin ,
    Et me dire enfin je me sens bien ,

    Mais pour mes enfants , mon mari ,mes proches, amis(es) qui me soutiennent
    Je vais me battre ,je voudrai pouvoir dire un jour,
    Enfin je me sens mieux  » La SCLEROSE EN PLAQUES EST DERRIERE MOI » et tout ça grâce a vous ….

    Merci d’être là pour moi …….:)

    1. Merci Sonia pour ce beau poème qui inaugure le concours !

        • sonia on 14 novembre 2013 at 15 h 10 min
        • Répondre

        merci 🙂

      • patrick on 14 novembre 2013 at 12 h 07 min
      • Répondre

      bonjour Sonia
      très beau ce que tu as écrit ;tu mets la barre haute !
      bises

    • Nicolle Michelle on 14 novembre 2013 at 10 h 52 min
    • Répondre

    Sepapossible,

    En ce mois d’Avril 2004,
    Tu fais tes premiers pas dans mon corps,
    Mais certainement pas dans mon coeur,
    Déboussolée face à cette intrusion,
    Je te hais.
    Le fauteuil roulant en ligne de mire.
    C’est impossible, je dois continuer à bosser.

    Elle se prend pour qui celle-là?
    D’emblée, je te repousse, te refuse.
    Deux IRM plus tard,je ne peux plus marcher,
    Ce 18 Août 2004, mon fils me conduit aux Urgences,
    Une date bien ancrée dans ma mémoire.

    De longs sanglots m’envahissent,
    Tout se bouscule dans ma tête,
    Une petite ponction lombaire,
    Même pas mal,
    Et la suspicion de ta présence est validée.

    Commence alors le premier Bolus de Solumédrol,
    Il me faut l’avaler la couleuvre,
    Et elle passe très mal,
    Bonjour, Madame la psychiatre de l’Hôpital!

    Je tiens à continuer à garder un lien social.
    Pendant ce temps-là, je t’oublie.
    2010, arrive et je décide de prendre ma pré-retraite.

    Pendant deux ans, je me replie sur moi-même.
    Tu continue à me bouffer la Vie.
    Ouf, un bol d’air,
    Rothschild me prend en charge en reéducation.
    Mes enfants commencent à comprendre,
    Ce qui m’est arrivé depuis toutes ces années.

    De remittente/récurrente, tu es devenue secondairement progressive,
    Je t’aurai un jour, je t’aurai,
    Toi qui n’est pas Moi.
    Mes enfants et mon petit-fils sont fiers de moi.

    Début Mai 2014, je serai à nouveau Mamie.
    Dix ans déjà que tu joues avec moi,
    Mais t’inquiète, sous tes airs de conquérante,
    Tu ne gagneras pas.
    La plus forte c’est Moi.
    Je ne suis plus le Boulet de service.

    La vie est belle et mérite d’être vécue.

    Michelle la Rebelle.

    1. Bonsoir

      Es-tu ok pour que j’insère ton poème dans le kindle que je prépare ?

        • Nicolle Mimichelle on 22 novembre 2013 at 11 h 34 min
        • Répondre

        Tout à fait chrystèle.Merci à toi.

    • Frédéric on 14 novembre 2013 at 14 h 35 min
    • Répondre

    PETIT GLOSSAIRE SEPIEN A USAGE POETIQUE ET PAS SÉRIEUX

    Auto-immune :

    syn : plutôt mutine

    Se dit lors des rébellions de la garde républicaine.

    Besoins impérieux :

    ant : moyens impériaux

    Euphémisme de :
    « ça presse ! »

    Cérébelleux :

    Vilain mot , difficile à placer
    dans un dîner, utilisé exclusivement par des cerveaux à propos du cervelet.

    Démyéliniser :

    Voir myéline.
    Si myéline est synonyme de gaine, démyéliniser n’a rien à voir avec dégainer…

    Homo sépien :

    Néologisme erroné :
    la SEP ne générera pas un nouveau genre humain, elle n’est pas héréditaire, heureusement.

    Myéline :

    syn : gaine
    Joli mot évoquant la protection
    cit. :
    « Ma myéline ô mon amour mon orpheline » Aragon

    Plaques :

    Blanches,
    fondent moins vite que le verglas
    cit : « SEP, tu me plaques quand ? » D. Farrugia

    Poussée :

    Aéronautique :
    La relation donnant la valeur de la force de poussée est la suivante :

    F= Ve-Qm+A1.(P1-Pa)

    Dans le cas de la SEP, la poussée est au moins aussi difficile à évaluer…

    Rémission :

    Morale et théologie :
    La rémission peut être:
    Le pardon d’une faute ;
    La remise des péchés par Dieu: l’absolution.

    En médecine, reprendre la formule de la poussée ( F= Ve-Qm+A1.(P1-Pa)) en en inversant les termes…

    Sclérose :

    (ant : la vie en rose)

    Rime avec nécrose, névrose, mais jamais avec rose

    Sens commun : incapacité à évoluer et à s’adapter face au changement
    Syn : immobilisme

    S .E.P.

    Acronyme de Sclérose En Plaques

    Racine des mots : sepien, sépasdrôle, sépasbien, sépasmoi, sépire, …

    Sepien :

    cit : « Les sepiens s’épient » (anonyme)

    Spasticité :

    ant : PassCité,

    Ne facilite pas les déplacements

    Spastique :

    ant : élastique
    Voir « spasticité »

    • Frédéric on 14 novembre 2013 at 14 h 40 min
    • Répondre

    joli Sonia !

    • Frédéric on 14 novembre 2013 at 14 h 43 min
    • Répondre

    sépasmal Nicolle, très sensible

    • bodelair on 14 novembre 2013 at 15 h 02 min
    • Répondre

    SEP
    s sensations bizares!
    c coups bas !
    l lassitude
    e energie où es tu ?
    r rage ! mais contre qui ?
    o obstination ,lutte
    s semblant d’aller bien …surtout quand je travallais
    e epanouissement malgré tout !

    e epuisement ,souvent
    n névrite

    p p. de maladie
    l lentement….mais sûrement
    a avancer encore et encore
    q quel va être mon avenir à court ,moyen ,long terme ?
    u union des enfants, des amis réels ou virtuels
    e espérance , car il le faut vivre,pour soi ,et surtout pour les autres
    s santé ,solidarite,soutiens

    voilà ma modeste participation; mais un grand moment de la littérature française

    1. Merci Patrick !
      Ce n’est pa

  1. oups, faute de frappe ! Je disais ce n’est pas vraiment un poème mais je l’accepte quand même :))
    Merci pour ta participation !

      • Frédéric on 14 novembre 2013 at 15 h 15 min
      • Répondre

      comment définir la poésie ?
      bien à toi
      Frédéric

        • marie on 20 novembre 2013 at 23 h 39 min
        • Répondre

        Bonne question et bon sujet de philo moi je dirais que c’est un art propre à nos sentiments et à nos sensations donc nous sômmes tous potentiellement poetes
        mais nous sômmes tous critiques aussi, alors nous ne percevons de l’autre que notre propre poésie, voilà la dénition du dictionnaire de Marie

          • marie on 20 novembre 2013 at 23 h 41 min
          • Répondre

          faire la correction de definition dans precedent commentaire merci

      • bodelair on 14 novembre 2013 at 16 h 43 min
      • Répondre

      oui je sais ;ce n’est pas de la poésie ,mais manque d’énergie pour trouver des idées originales et les écrire poétiquements ,pourtant il y a qques années c’était un ‘exercice ‘que j’aimais bien.Peut être que je ferais l’effort
      bises

    • Frédéric on 14 novembre 2013 at 18 h 09 min
    • Répondre

    Ma sep à moi elle me parle de rien

    (la fin est inspirée d’Aragon)

    La sep et moi, quelle histoire
    Elle fait partie de ma personne
    Elle vit en moi, me définit
    Entre dans mon caractère
    Demande que je la surveille
    J’essaie de prendre des distances,
    De l’oublier quelques instants
    Elle revient à mon souvenir
    Lors d’un petit déséquilibre
    D’une faiblesse ou d’une fatigue
    En quelque sorte, elle me possède
    Me hante et me colonise
    Je vis avec et tout contre elle
    Comme mon double virtuel
    Comme un boulet à l’intérieur
    Elle pense pouvoir me tenir
    Loin de mes désirs
    D’aller plus loin, d’aller là-bas
    Elle y réussit souvent
    Me cloue au sol
    Me fige ici
    Lorsque je m’abandonne
    à ses poussées, à ses défiances
    Je tente de désobéir,
    De pousser plus loin les limites
    Je réussis, parfois
    Mais elle me tient
    Elle sait que je ne ferai rien sans elle
    Elle veut que je ne fasse rien avec elle.

    Tout est à faire pour mon corps,
    Changer de vie changer de corps,
    à quoi bon puisque c’est encore
    Moi qui moi même me délite
    Moi qui me traîne et qui m’irrite
    De toujours vouloir croire au mythe
    D’une guérison plutôt subite.

      • sonia on 14 novembre 2013 at 18 h 13 min
      • Répondre

      joli 🙂

        • Frédéric on 14 novembre 2013 at 18 h 23 min
        • Répondre

        merciii

      • Nicolle Mimichelle on 14 novembre 2013 at 18 h 40 min
      • Répondre

      Super Fred?

        • Frédéric on 14 novembre 2013 at 20 h 19 min
        • Répondre

        marci

    1. Bonsoir

      Es-tu ok pour que j’insère ton poème dans le kindle que je prépare ?

        • Frédéric on 26 novembre 2013 at 21 h 38 min
        • Répondre

        ok

    • lili on 14 novembre 2013 at 21 h 58 min
    • Répondre

    J’aime vos poèmes qui expriment tous ce que l’on ressent.

  2. MErci à vous tous pour votre participation. Cela me fait plaisir !

      • Nicolle Mimichelle on 15 novembre 2013 at 9 h 10 min
      • Répondre

      ya pas de koi ma belle, ctait spontané.

    • sophie on 15 novembre 2013 at 9 h 48 min
    • Répondre

    Oh Sclérose !

    A l’IRM, tu t’exposes
    Et moi, j’explose

    Tu m’ankyloses
    De mon cerveau, tu disposes
    Et moi, je me décompose

    Tu te sens grandiose
    Et moi, je n’y peux pas grand chose
    A part peut-être l’hypnose

    Tu t’imposes
    Tu m’indisposes
    A mes envies, tu t’interposes
    Tu t’opposes.

    Je me métamorphose
    Ca me rend morose

    Alors, on prédispose
    On présuppose
    On propose
    Alors, je recompose

    Je ne veux pas de ta symbiose
    Je te sous expose
    Dors, que je me repose.

    Sclérose en plaques
    Je ne t’ai pas vu dans mon signe du zodiaque
    Et pourtant, tu me traques
    Me rends paranoïaque
    Insomniaque
    Patraque

    Tel un monstre démoniaque
    Tu me matraques
    Comme une maniaque

    Plus je me braque
    Plus je te claque
    Plus tu contre attaques
    Et moi, je me détraque

    Tu m’estomaques
    Je craque

    Une laque
    Pourrait-elle te rendre opaque
    Pour retrouver mes rêves paradisiaques

    A tes occupations, vaque
    Je te claque, je te plaque
    Tu n’es qu’une arnaque !

    Qui sommes-nous ?

    Nous ne sommes ni des batraciens
    Ni des chiens
    Ni des comédiens
    Ni des vauriens

    Problème diluvien
    Quand tu nous tient

    Connexions en mauvais lien
    Besoin d’un électricien ?
    D’un mécanicien ?
    D’un praticien ?
    D’un politicien ?
    Pour notre santé , d’un gardien !

    Ou peut-être d’un métaphysicien ?
    Ou d’un épicurien ?
    Je n’en sais rien !

    Nous sommes combien
    A nous faire du bien
    A garder le lien
    Le maintien
    Le soutien

    Les idées que tu détiens
    Chassent le désespoir qui est le mien

    Continuons nos entretiens
    Entre nouveaux et anciens
    Nous sommes tous des Sépiens !

      • Frédéric on 15 novembre 2013 at 11 h 01 min
      • Répondre

      bravôôôôse !

      • Mimichelle Lompret on 15 novembre 2013 at 12 h 14 min
      • Répondre

      Sophie, un génie, bravo.

      • marie on 20 novembre 2013 at 23 h 43 min
      • Répondre

      sophie j’aime c’est bien dit

    1. Bonsoir

      Es-tu ok pour que j’insère ton poème dans le kindle que je prépare ?

    • bodelair on 15 novembre 2013 at 11 h 00 min
    • Répondre

    il était une fois
    un ptit garçon qui avait la foi
    foi dans l’avenir
    il ne pouvait rien m’arriver de pire

    que de voir ma mère se dégrader
    sans pouvoir arreter

    mais qu’est ce qui m’arrive
    bizarre,je suis dans l’expectative
    tous ces petits troubles qui apparaissent
    puis miracles disparaissent

    et puis tout va bien
    enfin ;à peu près bien

    il faut consulter ,finit le déni
    ophtalmo ,irm ,etc diagnostic ,ma vie est finie!
    je m’accroche ,travail,sport
    tout cela pour moi vaut de l’or

    cela fait déjà longtemps
    mais toujours debout…de temps en temps
    garder des relations rélles ou virtuelles,les vrais amis
    les murs porteurs comme dit florent pagny

    continuer à avancer
    poil au …

    c’est nul la fin ,mais je fatigue
    je suis heureux Chrystèle que tu ais bcp de retour

      • Frédéric on 15 novembre 2013 at 11 h 30 min
      • Répondre

      continue, c’est prometteur, le ton est adapté !

        • bodelair on 15 novembre 2013 at 22 h 23 min
        • Répondre

        merci ;la prochaine ce sera en anglais….off course !

          • Nicolle Mimichelle on 16 novembre 2013 at 8 h 32 min
          • Répondre

          OUI;OUI:en ANGLAIS.

            • william on 16 novembre 2013 at 10 h 59 min

            to be or not to be ,what is the question ?
            ce sera tout !!! the end !

            • william on 16 novembre 2013 at 12 h 21 min

            re that c mieux!!!

      • Mimichelle Lompret on 15 novembre 2013 at 12 h 15 min
      • Répondre

      Baudelaire ou l’âme d’un poète.

      • Nicolle Mimichelle on 16 novembre 2013 at 8 h 30 min
      • Répondre

      Baudelaire, je kiffe ton phrasé.

      • sophie on 16 novembre 2013 at 8 h 45 min
      • Répondre

      J’aime beaucoup. Bravo

    • Diane Sonia on 16 novembre 2013 at 1 h 38 min
    • Répondre

    Que dire de cette maudite maladie?
    Qu’elle m’a voler ma vie?
    Qu’elle m’a voler mes rêves?
    Qu’elle m’a voler l’espoir
    sans qui maintenant, je broie du noir
    Que dire de plus que les autres?
    Qu’on ère comme des âmes en peine
    devenus les fantômes de nous-même?
    Quant j’étais plus jeune, je croyais que
    j’allais « décrocher la lune »
    Mais je n’ai décrocher que cette maladie
    je n’ai plus de force et plus une tune
    Je priais pour « accéder au paradis »
    mais c’est l’enfer qui s’est ouvert sous mes pieds
    J’ai mis sept ans avant de pouvoir en parler
    les mots ne sortaient pas de ma bouche, ils y étaient coincés
    Le plus dur, c’est pas seulement les problèmes de santé
    mais c’est surtout de pouvoir ACCEPTER
    Accepter que je ne serais plus jamais la même
    Accepter de faire le deuil de soit- même
    Accepter sa nouvelle vie et se reconstruire quant même
    Accepter ce nouveau Moi, même s’il ne nous plait pas
    et pourquoi? et pourquoi pas!
    Même si c’est loin d’être ce dont je rêvais, CARPE DIEM
    se contenter d’être heureux de ce que l’on a aujourd’hui
    car hier n’existe plus et demain pas encore
    « tout ce qui ne nous tue pas, paraît-il, nous rend plus fort »…
    Au début j’ai cru que c’était peut-être la dernière fois que je voyais le soleil
    alors je me suis mise à m’émerveiller pour de petites choses sans pareil
    J’ai appris que, même les Petites joies sont « Grandes »…
    ça paraît bête mais c’est comme ça
    Voilà, c’était mon histoire, ma SEP à moi

    1. Bonsoir

      Es-tu ok pour que j’insère ton poème dans le kindle que je prépare ?

  3. SEPas la peine de lutter
    SEPour mieux déguster
    la vie

    SEPas permis de douter
    SEPour tout renouveler
    nos envies

    SEPas fini
    SEpour vous dire bravo les amis !

    SEPour pas qu’elle arrive aussi s’offrir nos allégories !
    Sappons la SEP de tout notre Amour !

    • marie on 20 novembre 2013 at 23 h 26 min
    • Répondre

    Poème offert à tout mes amis virtuels
    dédié à chaque con qu’ils rencontreront

    Avant elle, j’avais des craintes
    Des pleurs et des plaintes
    Que ma vie soit restreinte
    Que la maladie me cingle

    Certains la déteste
    Moi, je la respecte
    De sa présence je me délecte
    Car jamais elle ne me blesse

    Avec elle, j’ai compris
    Plus fidèle qu’une amie
    Elle m’a tout appris
    Beaucoup plus que la vie

    Le pire c’est bien toi
    Chaque jour je le vois
    Dans tout les endroits
    Presque à chaque fois

    C’est toi qui fait mal
    Bien plus que des armes
    Plus tranchant que des lames
    Provoquant des drames

    Qui a le droit
    Même pas la loi
    En tout cas pas toi
    De pointer le doigt sur moi

    Je voudrais qu’on en parle
    Arrêter les larmes
    Pour ceux qui souffrent
    De ce que tu ne vois pas

    Elle ne m’a pas eut
    Alors toi non plus

    1. Bonsoir Marie
      Es-tu ok pour que j’insère ton poème dans le kindle que je prépare ?

        • marie on 23 novembre 2013 at 9 h 48 min
        • Répondre

        oui bien sur Chrystèle, le but est que l’on sorte de l’ombre d’une manière ou d’une autre
        en tout cas merci j’aime tes idées et ce que j’ai vu sur ce blogg

    • sonia on 21 novembre 2013 at 18 h 28 min
    • Répondre

    Nouvelle amie

    Avril 2012 je fait connaissance avec ma nouvelle amie
    Je ne savais rien sur elle , mais elle savais tout de moi
    mes saut d humeur , mes douleurs , enfin tout sur mon malheur….
    Elle savais tout
    Les mois passent mais je ne connais toujours rien sur elle
    un beau matin je me réveille ,avec une douleurs atroce dans le bras droit , a ne plus pouvoir le bougée
    Je laissez passée 2 jours ,
    mais rien ne bouge
    direction les urgence , bilan e, radio ,etc…..
    Mais toujours rien ….
    Plusieurs mois passent
    j’enchaîne examen sur examen IRM ponction lombaire .
    Un Monsieur , nomes Mr le neurologue entre dans ma chambre
    et me regarde dans les yeux et me dis
    Enfin nous pouvons donnée un nom a tous ces maux
    qui sont en vous depuis plusieurs moi
    C’est une sclérose en plaques .
    en un instant dans ma tête défile des images
    Canne fauteuils etc
    Je me dis pour moi la vie est finie , je ne serais plus jamais comme avant .
    La seul chose c’est que maintenant j’en connais un peux plus sur cette nouvelle amie
    Prénommée
    Sclérose en plaques
    Elle sera a mes coté jusqu’à la fin …
    c’est une amie qui ne me quittera jamais
    Enfin amie un un bien grand mot .
    Car les amies ne sont pas censés nous faire du mal
    donc depuis je l appelle.
     » Mon ennemie .

    1. Bonsoir Sonia
      Es-tu ok pour que j’insère ton pème dans le kindle que je prépare ?

        • sonia on 21 novembre 2013 at 23 h 52 min
        • Répondre

        oui biensur , mais je viens de voir que j ai laissée quelque fautes :)honte à moi

        1. Ne t’en fais pas, je les corrigerais

      • sophie on 22 novembre 2013 at 14 h 40 min
      • Répondre

      très bien.
      bravo
      sophie

        • Frédéric on 11 décembre 2013 at 12 h 14 min
        • Répondre

        alors Chrystele, on en est où ?

        bravo à toi d’avoir organisé cette petite distraction
        on a pu lire de belles choses
        je pense que la poésie, avec son caractère totalement facultatif et dérisoire, se permet de devenir indispensable lorsqu’il faut alléger un état difficile à soutenir : elle nous sublime et nous permet de décrocher des étoiles

        bonnes fêtes à toi et à tous les folowers de ton blog (qui ne sont pas des « suiveurs » contrairement à la traduction littérale du mot !)

        1. Alors c’est bien toi le Frédéric qui a gagné le concours ?! 🙂
          Ton stylo t’attend toujours !
          Bonnes fêtes de fin d’année à tous, oui !

            • Frédéric on 11 décembre 2013 at 17 h 39 min

            gagné, gagné… le fait d’écrire c’est déjà gagné
            tous les poèmes s’assemblent bien pour n’en faire qu’un, une petite victoire du jour pour chacun d’entre nous et une sorte de pied de nez à la P… de maladie

    • Nicolle Mimichelle on 11 décembre 2013 at 18 h 17 min
    • Répondre

    Ecrire ce poème d’un seul jet a été pour moi un EXUTOIRE. Et quand yen a marre, ya MALABAR. Juste pour rire. Je suis contente que tu aies gagné Fred.

    1. Bonsoir
      Faut m’écrire et je vous envoie à tous ceux qui ont participé, le kindle au format Ebook ! Cela vous fera un souvenir !

      • Frédéric on 12 décembre 2013 at 11 h 02 min
      • Répondre

      merci

    • patrick on 11 décembre 2013 at 22 h 58 min
    • Répondre

    bravo Frédéric et à toutes et tous ceux qui ont participé et bien sûr à toi chrystèle pour cette bonne idée
    je découvre que je suis le « poulidor » de ce concours ! lol

      • Frédéric on 12 décembre 2013 at 11 h 02 min
      • Répondre

      marcii

    • Mimichelle Lompret on 12 décembre 2013 at 8 h 53 min
    • Répondre

    Coucou Christèle, oui je veux bien recevoir le kindle en format e-book. Bonnes Fêtes de fin d’année. Surtout un bon Noel et une année 2014 pleine de surprises et de bonheur. Bises à toi et aux tiens. Michelle.

    • Fouda on 16 juillet 2017 at 13 h 16 min
    • Répondre

    Bonjour à tous 🙂 je suis moi même atteint d’une sclérose en plaque et je voudrais poster un poème que j’ai écrit, est-ce toujours d’actualité pour le poster ? car je vois que le dernier commentaire date depuis 2013.
    Merci 🙂

    1. Bonjour
      Le concours est terminé mais je peux publier votre poème sur le blog si vous le souhaitez !
      Chrystèle

        • Fouda on 16 juillet 2017 at 13 h 44 min
        • Répondre

        oui avec grand plaisir et si il vous plait bien sur, et pouvez-vous m’envoyez le lien vers votre blog où mon poème sera posté ? Merci beaucoup.

        Plus facile de mourir que de vivre
        Plus douloureux d’appréhender que de subir
        Tes jambes ne portent plus, pousse avec tes bras
        Les roues de ta chaise vers l’au-de-là
        Contraint de supporter, attire les yeux vers toi
        Pousse à en semer le passé derrière toi
        Pousse à en perdre le chemin
        Pousse et découvre le destin
        Pousse tes cris, le monde n’en tombera pas
        Pousse ta chaise, ta fille ne s’en lassera pas
        10 ou 12 rép, dépasse ta SEP
        Fonce dans les champs, évite les guêpes
        Ne t’arrête pas à chercher le concept
        Il n’y en a pas, alors fonce et accepte
        Pleurs un coup mais reprends toi

        Car tes larmes ne s’arrêteront pas
        Ton terrain cérébral a des trous
        Mais ton coeur en est dépourvu
        La SEP n’empêche ni l’amour ni la vie
        
Donnes en à tes enfants, à tes envies
        Donne ton coeur, même endormit
        Donne le meilleur, même si tu ne le vois pas
        Force, rien à perdre, ta SEP restera…
        Range tes radios, à voir c’est pas beau
        Ecoute la radio, tu trouveras surement nouveau

        Chère vie, veuillez trouver en objet
        Ma démission soudaine et spontanée
        Pour raison de santé, personnelle et familiale
        Je quitte votre cercle vicieux et infernal
        Vous m’avez apporté peu
        J’ai peut être attendu beaucoup trop
        J’arrête le jeu
        Je vous laisse la victoire, mais je reste haut
        Vous m’avez embauché sans avis ni permission
        Sans CV ni lettre de motivation
        On m’a dit qu’en vous il fallait réussir
        Selon moi, pour réussir il faut vivre
        Votre système de loin me convient
        Je préfère, si vous permettez, le mien
        Vos industries et pharmacies qui m’achètent
        Gardez vos vitamines miraculeuses contre la SEP
        Je ne suis pas à vendre ni à louer
        C’est ma SEP, ma vie… à moi de la gérer
        En vous remerciant pour votre compréhension
        Avec ou sans elle, je quitte, merci pour votre attention
        Amicalement ou fraternellement
        Si ça vous chante, bien cordialement

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.