Chaleur et grosse fatigue

 

Aujourd’hui je vous propose un article invité, proposé par le Blog lutter contre la fatigue.

promo

Après la lecture de cet article, vous allez savoir :

  • pourquoi la chaleur excessive fatigue

  • pourquoi la chaleur aggrave l’intensité des troubles chroniques de la maladie : augmentation de la fatigue et du handicap moteur

  • comment composer avec la chaleur du soleil d’été

 

 Fonction des centres nerveux

Quand il fait chaud les récepteurs cutanés vont transmettre aux centres nerveux le message qu’il est temps pour eux de faire baisser la température temporelle. Les glandes sudoripares sont alors stimulées. Ce qui conduit le corps à évacuer l’eau qu’il contient, via le phénomène de transpiration, afin de faire baisser la chaleur du corps.

La transpiration du corps (qui cherche ainsi à se refroidit) conduit à une déshydratation, ce qui fatigue l’organisme.

L’air chaud comporte moins d’oxygène que l’air froid. L’air chaud prendre plus de place dans les poumons. Ainsi pour compenser, on respire plus rapidement que la normale et le coeur bat plus vite. Tout ceci représente un effort pour le corps.

 

Cause de la « fatigue SEPienne »

Du fait des lésions du système nerveux central, l’organisme va dépenser davantage d’énergie afin de conserver l’activité neuronale constante.

A la « fatigue primaire » liée directement à la maladie, on peut ajouter des « fatigues secondaires », telles que la dépression ou bien certains médicaments. Ainsi la personne traitée avec des interférons peut souffrir de fatigue en raison du sommeil qui est perturbé. Lors d’une poussée et de « bolus » de cortisone, il est également fréquent d’être très fatigué.

 

Lien entre chaleur excessive et fatigue SEPienne

Lors d’une chaleur excessive, la transmission de l’influx nerveux est interrompue. Ceci a pour effet, du fait de la hausse de la température corporelle, d’aggraver de manière temporaire les symptômes de la sclérose en plaques, dont le phénomène de fatigue.

Il apparaît donc important de rester à l’affût des signes d’une augmentation de la température corporelle.

 

Autres signes possibles d’un excès de chaleur

Il s’agit d’engourdissements, de fourmillements, de nausées, d’étourdissements, de faiblesse et de troubles visuels.

Par la « chaleur » il peut s’agit du soleil d’été mais aussi de sauna, d’un effort physique trop intense ou de la fièvre.

 

Conseils pour gérer les troubles liés à une hausse de la température corporelle

Après un exercice physique (cela vaut aussi pour un travail intellectuel prenant), il est important de se reposer, de manière régulière. Le repos permet au corps de faire baisser la température corporelle.

En été, il faut être prudent en restant au frais : à l’ombre ou bien profiter de la climatisation. Il faut également penser à s’hydrater tout au long de la journée.

Les minéraux, les oligo éléments, les compléments alimentaires contre la fatigue peuvent être utiles.

Je vous invite à lire d’autres conseils anti fatigue sur le blog et à télécharger l’Ebook (autres conseils que ceux que je donne dans le guide sur ce blog)

logo-bonus-ebook-fatigue

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.