Comment faire de l'argent sur le dos des malades ?

 

La réponse ?

Lancer un blog sur la SEP bien sûr !

 

Voici la critique que j’ai reçu aujourd’hui.

Je vous laisse la lire dans son contexte : http://www.la-sep.com/critique-gratuite-fatigue-pas/#comment-219777

 

Mes questions

Est-ce que je vous ai déjà promis de vous aider à guérir en m’achetant telle méthode ou tel aliment ou tel livre ?

Suis-je un escroc qui croule sous les billets de banque et profite d’une santé de fer et qui ne rêve que de se faire un max de blé sur le dos de personnes malades ?

Ce Blog devrais-je le fermer ?

Si j’en crois ces propos, mon seul but est de vivre sur votre dos

 

La réalité

Je suis moi-même SEPienne : forme secondairement progressive

Je touche 800 euros par mois (AAH= Allocation Adulte Handicapé)

Je suis hébergée chez mes parents âgés.

Le jour où ils ne seront plus là, je ne pourrais pas vivre avec la seule allocation.

Après mes études de droit (Doctorat en droit de la santé), j’ai décidé d’entrer dans la vie professionnelle malgré mes difficultés, notamment la fatigue chronique qui m’empêche de garder un travail salarié.

Alors j’ai décidé de mise sur mon avenir et d’investir dans une formation à 1997 euros pour apprendre à monétiser un Blog, à devenir « blogueuse professionnelle ».

J’ai lancé plusieurs blogs dont un blog juridique et mon blog sur la sclérose en plaques.

Où est le mal si le médecin vous demande de le payer pour une consultation médicale : est-ce qu’on lui dit qu’il se fait du blé sur le dos de ses patients ?

Alors si moi je vous propose des livres, audio, vidéos .. qui vous apportent une réelle valeur ajoutée dans votre vie, dois-je être pointée du doigt. Comme si parce qu’on est une personne malade ou handicapée tout doit nous être « donné » !

Mon livre numérique sur la fatigue j’étais censée le vendre …

Je l’ai finalement offert car j’ai pensé à toutes les personnes qui seraient heureuses de pouvoir profiter de mes conseils.

Il est clair que je n’agirais pas ainsi à chaque fois.

Je ne demande rien pour que ce Blog vive …

J’ai plaisir à répondre aux nombreuses questions que je reçois par mail.

Ma décision

Seulement je ne souhaite pas m’investir autant dans le projet de ce Blog si c’est pour recevoir des critiques qui me découragent de passer tant de temps sur ce Blog

Je sais que vous êtes nombreux à apprécier ce Blog.

Je ne vais pas le faire disparaître parce qu’une seule personne le critique.

J’ai donc décidé de continuer à bloguer pour vous.

Le jour où j’aurais un livre à vendre, je n’oblige personne à l’acheter !

Je me suis déclarée en tant qu’auto entrepreneur, donc chaque centime d’euros que je vais (peut-être) toucher devra être déclaré !

Tout est transparent.

Parlons de la SEP sans tabou !

Parlons de tout sans tabou, en toute transparence !

Chrystèle

PS : ce n’est pas avec la vente de qq livres que je vais pouvoir gagner ma vie !

Je prépare une formation juridique pour les éditeurs d’un service de communication en ligne, sur mon blog juridique.

La critique gratuite me fatigue, pas vous ?

 

parresse

Cet article fait suite à une critique reçue en commentaire au sujet de l’un de mes articles sur le Sativex.

Je vous le place ici pour vous économiser la peine d’aller le rechercher sur le Blog !

« pourquoi tant de mystère autour d’un médicament. Parlez clairement sans termes techniques. exemple : sativex améliore la marche sativex réduit la douleur. Les nuls se distinguent par des discours longs employant pleins de mots qu’ils ne connaissent pas cela s’appelle parler pour ne rien dire!! les explications les plus simples sont celles qui portent le plus »

Je me suis empressée d’aller re-écouter le fichier audio pour voir à quel endroit j’aurais pu user de termes jugés trop techniques, pouvant justifier que je sois considérée comme « nulle » d’employer des discours « pleins de mots » que je ne connais pas 🙂

Mis à part le mot « AMM« , qui signifie « autorisation de mise sur le marché » et que je n’aurais pu remplacer par un autre mot, je ne vois pas dans ce fichier audio à quel moment j’aurais usé de termes techniques.

Merci à Valérie  TESSEYRE pour ses talents de dessinatrice !